Dans la pratique, le sujet est invité à se relaxer profondément, il ne dort pas, et peut intervenir si quelque chose ne lui convenait pas, il n’a rien d’autre à faire que de se laisser porter par le son de la voix du thérapeute et l’inconscient opère sous suggestions pour œuvrer au mieux pour le sujet, son évolution positive et le déploiement de son plein potentiel.

Qu’est ce que l’hypnose ?
L’hypnose est un état de conscience modifié naturel utilisé comme moyen thérapeutique. Son efficacité tient du fait que le thérapeute accompagne le patient vers ses propres ressources inconscientes dont il ignore parfois l’existence. Le thérapeute et le patient sont en « co-création » de manière à laisser agir et travailler parfaitement l’inconscient du sujet dans un sens ouvert et positif en étant accompagné en confiance et encadré par le thérapeute.

Pourquoi « état naturel » ? Parce que la « transe hypnotique », l’état de conscience sous hypnose, est, en fait, une accentuation des états psychiques courants comme la rêverie dans laquelle on s’enveloppe pour se laisser porter au gré des idées, des pensées, des images. Les images hypnagogiques, par exemple, sont les différentes visions que l’on peut découvrir à l’endormissement quand le corps se détend et se prépare au sommeil. Un pont vers l’inconscient de la personne se met alors en place pour ouvrir les portes des rêves et de la régénérescence. Ce sont aussi les états où l’on agit « machinalement », en conduisant sa voiture, en prenant les transports pour un trajet que l’on a déjà fait plusieurs fois et où la vigilance de chaque action n’est plus forcément requise, le mode est devenu « automatique » en quelque sorte…

Cette pratique permet donc de pouvoir contourner la censure de la conscience diurne afin de dénouer les conflits psychiques, les mal-êtres, … les différentes sources de problèmes, de troubles afin de réharmoniser les points de désaccords avec soi-même et l’environnement, mais aussi de dépasser les traumatismes et autres symptômes. La transe instaure la réceptivité de la suggestion bienfaisante dans « l’inconscient » du patient. Cet « inconscient » est suffisamment créatif et va savoir ce qu’il faut faire pour orienter la réorganisation, l’amélioration voire la guérison de la personne.

C’est  une technique qui permet également de valoriser, d’optimiser le potentiel, les ressources et les compétences de chacun, la PNL, sous-jacente à cette pratique, a d’ailleurs pris ses racines dans l’analyse des procédés employés par des thérapeutes exceptionnels dont Milton Erickson, qui a donné son nom à cette approche de l’inconscient.

Pour me contacter: 06.32.16.47.99 ou par mail: Contact/Rappel gratuit